Skaven

De Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum

Aux yeux d'un observateur moyen, les différences qui séparent deux skavens sont superficielles. L'un aura une fourrure tachetée, l'autre un pelage blanc ou noir. Certains skavens sont plus imposants que d'autres, quelques spécimens arborant même des cornes ou quelque mutation. Mais sous la hache d'un nain, tous couinent quand l'arme leur tranche la tête.


Mais au sein de la société skaven, la taille et la couleur de fourrure sont des traits distinctifs importants révélant le potentiel et les talents de chaque individu. Un skaven à la fourrure blanche ou grise est nettement supérieur à ses semblables car il a l'oreille du Rat Cornu et détient une partie de sa puissance divine. Les skavens à fourrure noire sont plus grands, plus résistants et donc plus dangereux. Mais qu'en est-il des autres ? Ceux dont la fourrure va du brun au roux en passant par le beige constituent la masse des guerriers des clans, des esclaves et des biens qui soutiennent l'Empire Souterrain.


La plupart des skavens tombent dans la catégorie "commun". Nés sans véritables traits distinctifs, les autorités les voient comme de simples constituantes des hordes dont le seul but est de servir leurs chefs au titre de guerriers des clans ou la société au titre d'esclaves.


Capitale

Les skavens ont pour capitale une cité jamais approchée par les autres peuples et qui se trouverait au cœur des Marais Maudits, au nord-ouest de la Tilée. Elle est appelée « Skarogne » ou plus rarement « Abjectalie ». À l'origine, elle était l'une des plus prestigieuses villes construites par les humains et les nains.

Les humains, après avoir construit cette ville magnifique en terre fertile, où tous connaissaient joie et prospérité, décidèrent de remercier les Dieux en érigeant une tour qui irait jusqu'aux nuages afin de pouvoir les rejoindre. La construction fut donc commencée à grande allure, mais, progressivement, l'altitude augmentant, elle fut ralentie par les difficultés techniques. Les humains finirent par constater qu'ils ne pourraient pas construire plus haut et lancèrent donc un appel à travers tout le Vieux Monde afin de trouver quelqu'un en mesure de terminer l'édifice. Un étrange homme encapuchonné se présenta au chef de la ville et déclara pouvoir finir la construction en une journée, de midi à minuit, en échange de l'ajout d'un détail à l'édifice. Le chef, surpris par l'assurance de l'inconnu, accepta son pacte. L'inconnu demanda à ce que personne ne vienne sur le chantier pendant qu'il serait à l'ouvrage, puis il se mit au travail. Des nuages arrivèrent et commencèrent à former une épaisse chape de ténèbres sur la ville, dissimulant la partie supérieure de la tour. Ce climat s'accentua encore dans la soirée, alors le ciel était noir comme l'encre et que de nombreux éclairs verdâtres le zébraient. A minuit pile, la cloche du sommet de la tour sonna treize fois. Un immense éclair tomba sur le sommet de la tour qui trembla jusque dans ses fondations. Les humains rentrèrent chez eux en espérant y voir plus clair le lendemain. Les jours suivants, les nuages persistèrent à rester au-dessus de la ville et ses environs, répandant continuellement une pluie sombre et polluée. Personne ne revit jamais l'inconnu qui semblait avoir fermé la tour de l'intérieur. Les semaines passèrent et les terres aux alentours commencèrent à se flétrir, le blé ne poussait plus et des rats gros comme des chiens couraient dans les rues. Les humains ne sortirent plus de chez eux, beaucoup moururent de faim, de soif ou de maladie causée par la vermine qui s'était mise à pulluler dans toute la région. Les derniers humains décidèrent de tenter une sortie pour aller voir leurs compagnons nains qui avaient préféré creuser sous terre plutôt que de monter vers les cieux. Ces derniers ne donnèrent pas de réponse. Les humains défoncèrent donc les portes des mines et tombèrent nez à nez avec des milliers d'yeux rouge vif luisant dans le noir. Une horde pouilleuse d'hommes-rats se rua alors sur les soldats qui furent vite vaincus par le nombre et rejoignirent dans la mort leurs camarades nains dévorés par les mutants. Lorsque les nuages s'écartèrent de la tour, une cloche cornue fut rendue visible à son sommet. Depuis cette époque maudite aucun aventurier n'est revenu vivant de son expédition vers Skarogne, située en plein milieu de marais impénétrables aux vapeurs nocives et monstres mortels.

Les relations avec les autres races

Les Skavens sont les ennemis de toutes les autres races, ils concluent des alliances ponctuelles (Peaux-vertes contre les Nains, Khemri contre Nagash), mais finissent toujours par trahir leurs alliés.

Voir aussi

Source

Warhammer JDR - Les Fils du Rat Cornu

Wikipédia