Sigmar

De Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum

Sigmar est le plus populaire de tous les dieux de l'Empire. C'est également lui qui l'a fondé, du temps où il était encore un mortel, et c'est lui qui le défend toujours aujourd'hui sous sa forme divine. C'est sa religion qui fournit sa justification au gouvernement de l'Empereur et des Électeurs et ce sont ses légendes qui donnent l'exemple de ce que l'Empire devrait être. Mais de nos jours, son culte est en plein bouleversement et des lézardes commencent à se manifester dans sa fameuse unité, suite à l'invasion d'Archaon et à la possible réapparition de son dieu dans l'Empire.

L'Enfant du Tonnerre... tu es né avec dans les oreilles la clameur de la bataille et en sentant couler le sang chaud sur ta peau... Tu connaitras la grandeur, mais ta vie sera marquée par la guerre.

Oracle d'une prêtresse de la nature du temps de la naisse de Sigmar''

Une unité menacée

L'invasion d'Archaon a déclenché une crise dans l'Empire, mais également au sein du culte de Sigmar lui-même. Au tout début du conflit, le grand théogoniste Volkmar fut capturé et torturé par Archaon en personne, qui le transforma en un élément vivant de sa bannière de bataille. Ayant acquis la certitude que Volkmar était mort ou qu'il ne tarderait pas à l'être, les membres du culte élevèrent l'Archilecteur Esmer à la grande cathédrale d'Altdorf. Toutefois, ils perdirent un peu de leur assurance lorsque qu'ils apprirent quelques semaines plus tard que Volkmar s'était échappé (à moins qu'il n'eût été relâché?). À présent, encore alité dans le monastère du Middenland où il se rétablit, Volkmar proclame qu'il est le grand théogoniste légitime et bat le rappel de ses alliés en prévision de son retour, en présentant le fait qu'il a réussi à survivre lors de sa captivité aux mains d'Archaon comme une preuve de la faveur de Sigmar. Esmer refuse d'admettre cette prétention et, par le biais de ses propres partisans, sème le doute quant à «l'évasion» de Volkmar. Des factions rivales sont en train de se constituer et il ne serait pas impossible qu'il se produise un schisme au sein du culte si les deux hommes s'obstinent à maintenir leurs revendications. S'il faut en croire les commérages, l'Empereur a dépêché ses collaborateurs personnels depuis le front, situé près de Middenheim, jusqu'à Altdorf afin de tenter une conciliation.

Le deuxième événement qui agite le culte découle de ce qui devrait être un bonheur suprême : le retour du dieu Sigmar au sein de son peuple dans le corps de Valten, un jeune forgeron. Quelle que soit la vérité sur les allégations de Luthor Huss, le prêtre qui soutient que Valten est bien Sigmar ressuscité, on ne peut nier que le jeune homme est un guerrier sans pareil. Ou plutôt qu'il «était», car il s'est volatilisé, disparaissant après les dernières batailles contre Archaon. Encouragés par Huss, certains membres du culte affirment que Sigmar est tout simplement reparti, comme il l'a déjà fait, et qu'il reviendra lorsque l'Empire aura à nouveau grand besoin de son aide. Néanmoins, de nombreux membres du clergé sigmarite sont habités de craintes inexprimables que leur dieu, si c'était bien lui, ait pu tout bonnement les abandonner ou pire, qu'il ait pu être tué. En public, les sigmarites conservent une apparence de sang-froid, mais il règne une grande agitation au cœur de leurs sanctuaires. [1]


Cultes mineurs

II existe peu de cultes mineurs liés à l'Église de Sigmar, car l'unité est l'un des piliers de sa doctrine. Le plus connu de ces cultes est peut-être celui de l'Âge d'Or de Sigmar, qui considère l'ère de Sigmar comme une période de bonheur et de pureté vers laquelle l'Empire doit s'efforcer de revenir. Selon sa philosophie, toutes les évolutions qui ont eu lieu depuis lors ont été autant de manifestations de sa décadence. Bien qu'il soit parrainé par des personnes fortunées, qui aiment se déguiser et jouer à incarner de farouches primitifs, ce culte n'a que très peu d'influence.

Dissimulée au cœur du culte officiel se cache une autre secte, qui pourrait potentiellement se révéler très dangereuse pour la paix de l'Empire. Vénérant Sigmar sous son aspect de Grand Unificateur, le culte de Sigmar l'Empereur Dieu croit que la déification de Sigmar et son couronnement par Ulric démontrent la reconnaissance de sa primauté par les autres dieux. Peu à peu, sans faire de bruit, les prêtres de cette secte travaillent à faire de Sigmar le dieu unique de l'Empire, plutôt que son dieu principal. Ils considèrent la guerre actuelle comme la preuve que tout dévouement envers un autre dieu que Sigmar affaiblit son Empire. Bien que cette secte soit populaire chez les sigmarites radicaux, elle ne s'est pas déclarée ouvertement, de crainte que la hiérarchie, plus conciliatrice, ne décide qu'une purge pour hérésie s'impose afin de préserver la paix religieuse.

Généalogie

L'ascendance de Sigmar sur trois générations
Sigmar HeldenHammer Père :
Björn Taifal[2], roi des Unberogens
Grand-père paternel :
Dragor Toison-Rouge[3]
Grand-père paternel :
Arrière grand-père paternel :
Arrière grand-mère paternelle :
Grand-mère paternelle :
Arrière grand-père paternel :
Arrière grand-mère paternelle :
Mère :
Bala[4] (tuée à la naissance de Sigmar)
Grand-père maternel :
Arrière grand-père maternel :
Arrière grand-mère maternelle :
Grand-mère maternelle :
Arrière grand-père maternel:
Arrière grand-mère maternelle :

Liste des Grands Théogonistes

Aussi appelés Grands Théogones (traduction Jeux Descartes)

Nom Dates de règne Notes
Johann Helstrum [5] (73) Premier grand prêtre de Sigmar. Surnommé l'élu.
Kazgar I [6] 118-(120) Gerhard, est le premier grand prêtre de Sigmar à se titrer grand-théogoniste de Sigmar et à adopter un prénom nain. Il organise le système des grands-capitulaires.
Ottokar III [7] (530) Réorganise l'église de Sigmar.
Yorri VI [8] (1365) Édicte la bulle des saints de Sigmar. Le templier du cœur ardent Georg est le premier martyr de Sigmar.
Siebold II [9] (1682) Reconnaît officiellement l'ordre du Marteau d'Argent rebaptisé Ordre saint des Templiers de Sigmar
Jurgen VI [10] (Durant l'Âge des Trois Empereurs) Appelle à la croisade contre le comté de Sylvanie des Drak. Il n'y eu aucune réelle réponse à cet appel.
Vilgrim III [11] Vilgrim semble être connu pour son caractère anti-chaos.
Wilhem III [12] (2051) Tue le comte de Sylvanie Vlad von Carstein lors du siège d'Altdorf.
Kurt III (2132) Apparaît sur les remparts et entame le grand rituel du bannissement extrait du Liber Mortis durant le siège d'Altdorf par l'armée du comte Mannfred von Cartstein et suit l'armée impériale jusqu'en Sylvanie.
Kazgar XII [13] (2197) Echoue dans ses tentatives de rendre sa charge héréditaire. Les lecteurs doivent à présent faire vœu de célibat.
Gludred III [14] -2499 Dissout la confrérie Magnæran de l'ordre de l'Enclume et excommunie ses dirigeants pour hérésie.
Yorri XV [15] 2499-2513 Jan Tödbringer est sacré grand théogone sous le nom de Yorri XV à l'âge de 43 ans. Parent de Boris Tödbringer de Middenheim. Bénéficie du soutient financier de la famille Schullderman.
Gludred IV d'Averheim [16] 2513-2515 Succède à Yorri XV après les évènements de l'Empire en Flammes, à l'âge de 74 ans. Sa volonté la plus radicale est de laisser les femmes nettoyer les souliers du clergé de Sigmar.
Volkmar von Hinderstern [17] 2515-2521 Le Grand Théogoniste avant la Tempête du Chaos. Surnommé Volkmar le Sévère.
Esmer II (III) [18] 2521-2523 Johann Esmer succède à Volkmar au poste de grand théogoniste sous le nom d'Esmer III. Il prend donc bizarrement son nom de famille comme prénom.
Volkmar von Hinderstern [19] 2523- Après sa résurrection, Volkmar chasse Johann Esmer et prend sa place.

Notes & références

  1. WJDR2 Les Héritiers de Sigmar (description de Sigmar)
  2. Appellé Björn dans le roman HeldenHammer & Taifal dans le roman Shadowbreed
  3. Roman : HeldenHammer, éditions Bibliothèque Interdite
  4. Roman : Shadowbreed de David Ferring
  5. Background : The Witch Hunter's Handbook et WJDR2 Les Héritiers de Sigmar.
    WFB4 : Warhammer Armées L'Empire
  6. WS : Warpstone #15 (non officiel) Cult of Sigmar par N. Arne Dam and Tim Eccles.
  7. WS : Warpstone #15 (non officiel) Cult of Sigmar par N. Arne Dam and Tim Eccles.
  8. WS : Warpstone #15 (non officiel) Cult of Sigmar par N. Arne Dam and Tim Eccles.
  9. Background : The Witch Hunter's Handbook et WJDR2 Les Héritiers de Sigmar p31
  10. WFB4 : Warhammer Armées Morts-Vivant p25 et WFB5 : Warhammer Armées Comtes Vampires p21. S'orthographie Jürgen dans la version allemande. Son appel à la croisade aurait été fait en 1640 à en croire Critical Hit.
  11. Mordheim p87 : "Tous ceux qui profitent des maléfices du Chaos seront maudits. Ainsi parlait le Grand Théogoniste Vilgrim le Troisième," dit Marius avec véhémence. "Je ne suis ni un pillard, ni un voleur!". Sûrement un Grand Théogoniste du siècle de Mordheim (1900-2000). Son successeur est sûrement le Grand Théogoniste qui fit bruler Mordheim.
  12. WarCry
  13. WS : Warpstone #15 (non officiel) Cult of Sigmar par N. Arne Dam and Tim Eccles.
  14. WS : Warpstone #15 (non officiel) Cult of Sigmar par N. Arne Dam and Tim Eccles.
  15. WJDR1 : L'Empire en flammes (officiel, mais en complète contradiction avec la nouvelle édition).
    WDUK : White Dwarf #91 édition britannique
  16. WJDR1 : L'Empire en flammes (officiel, mais en complète contradiction avec la nouvelle édition)
  17. Liber Chaotica Tzeentch (la date du sacre de Volkmar von Hinderstern est une extrapolation du texte d'introduction sur Aekold Hellbrass).
    WFB4 : Warhammer Armées L'Empire
  18. WFB6 : Tempête du Chaos, Darkness Rising: History Of Storm Of Chaos & WJDR2 Les Héritiers de Sigmar. Il est quand même surprenant de constater qu'il y a déjà eu un ou deux Grand Théogonistes de sa famille qui ont pris le nom de famille comme prénom. Le studio Games Workshop le numérote Esmer II, mais Anthony Ragan se plante et le numérote Esmer III dans Les Héritiers de Sigmar.
  19. Background : Darkness Rising: History Of Storm Of Chaos &