Luthor Harkon

De Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum
(Redirigé depuis Luther Harkon)

La Côte des Vampires (appelé aussi Côte Vampire) porte ce nom depuis le jour où une expédition de nordiques attaqua, pilla et envoya par le fond un navire marchand impérial (et tous ses occupants). Malheureusement pour les nordiques, le fruit de leurs rapines comprenait une caisse contenant le cercueil de Luthor Harkon, un vampire de lignée inconnue. Lorsque le drakkar s'échoua sur les rivages de Lustrie l'équipage d'intrépides marins n'était plus qu'un ramassis de cadavres ambulants ...

Bien que coincé à des milliers de kilomètres de chez lui, Luthor fit contre mauvaise fortune bon coeur et commença à se tailler un domaine à l'est du continent lustrien à l'aide de ses serviteurs décérébrés. Les vents, les récifs et les courants sont particulièrement traîtres à cet endroit de la côte, ainsi Luthor ne manqua jamais de corps marins fraichement noyés à réanimer, et il ne fallut pas longtemps pour se constituer une flotte de pirates morts-vivants entièrement à son service.

Harkon aurait sans doute pu fonder un empire en Lustrie, mais son orgueil et sa vanité le conduisirent à sa perte. Décidé à perfectionner ses talents magiques, il monta une expédition pour piller la cité en ruine de Huatl, espérant y découvrir le moyen de décupler ses pouvoirs. Au bout de trois semaines, ses zombies mirent à jour une chambre protégée par des glyphes énigmatiques. Convaincu qu'elle renfermait des trésors inestimables, Luthor ordonna à ses serviteurs de briser le battant de pierre, mais la magie qui les protégeait résista à tous les efforts. Chaque fois que ses zombies martelaient la porte, ils étaient entourés d'une aura aveuglante qui aspirait l'énergie qui les animait, et ils tombaient au sol comme des poupées des chiffons. Noir de colère, Luthor déchaina ses propres pouvoirs, mais les sceaux qui protégeaient la porte avaient été enchantés par des sorciers bien plus puissants que lui, et lorsqu'ils subirent les assauts magiques du vampire, ils ripostèrent en conséquence. Alors que les murs de la chambre commençaient à s'écrouler, Harkon ne parvenait pas à briser la protection des glyphes. Pire encore, il n'arrivait pas non plus à couper le lien qui le reliait à ces derniers tandis qu'ils aspiraient ses capacités magiques, mais également sa force vitale.

Dans un effort herculéen, Harkon se libéra de l'emprise du sort et s'extirpa en titubant du souterrain. Derrière lui, les pierres s'écroulaient dans un fracas de tonnerre, ensevelissant la chambre une fois de plus. Le retour d'énergie l'avait laissé complètement hagard, incapable de ressentir et de manipuler les vents magiques comme auparavant. Il errait au bord de la folie et sa personnalité s'était brisée en des dizaines de facettes différentes, qui prenait tout à tour le contrôle de son esprit. Depuis ce jour, le seul but poursuivi par le vampire schizophrène est la recherche d'un remède à sa condition, c'est pour cette raison qu'il tente de mettre la main sur des artefacts appartenant aux slanns, dans l'espoir qu'ils puissent le guérir définitivement des séquelles de sa mésaventure passé.

Article complémentaire

Les Livres d'Harkon

Sources

  • White Dwarf n°134