Khazrak le Borgne

De Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum

« Bien plus rusé et féroce que la plupart de ses semblables, Khazrak le Borgne est le Seigneur des Bêtes le plus dangereux et le plus craint de toute la Forêt de Drakwald. Sa présence est depuis des années une calamité pour les villages et les châteaux de la région, car il attaque sans prévenir et se réfugie aussitôt son forfait commis dans l’ombre des bois, sans jamais laisser de trace. Même s’il a depuis surpassé l’ancien chef de sa harde, le Seigneur des Bêtes Graktar, c’est en le suivant au cours de nombreuses embuscades que Khazrak apprit comment contenir le manque de discipline de ses guerriers et échafauder des plans simples mais efficaces. Il se révéla être un élève doué, observant son chef lors d’attaques de caravanes, enregistrant ses mouvements et ses ordres. Tout ce temps, il ne rêvait que de prendre sa place à la tête de la harde, mais à la différence des autres hommes-bêtes, Khazrak était patient et calculateur. Il attendit donc le bon moment, laissant ses rivaux, plus téméraires, se faire encorner ou broyer par les sabots de Graktar, tout en étudiant sa façon de se battre.

Ce n’est qu’après une embuscade contre un convoi humain, au cours de laquelle Graktar fut blessé, que Khazrak se décida à agir. Constatant que son maître saignait abondamment, il le défia en duel et, au terme d’un long combat, parvint à arracher l’une de ses cornes à mains nues. Plutôt que de tuer Graktar, Khazrak le bannit de la harde. Désormais doté d’une seule corne, l’ancien Seigneur des Bêtes s’enfuit sous les quolibets de l’assemblée et l’on n’entendit plus jamais parler de lui, même si d’aucuns prétendent qu’il est encore vivant et rumine sa vengeance. Khazrak garda la corne de Graktar comme trophée, et sa note lugubre annonce bien souvent quelque funeste destin pour ceux qui ont le malheur de l’entendre.

Depuis cette époque, la bande de Khazrak écume la Drakwald, terrorisant les villes et les voyageurs, et jusque-là aucun chef homme-bête ne s’est révélé aussi expert dans l’art d’éviter les battues régulièrement menées contre lui. Ses attaques n’épargnent personne, et ceux qui échappent à ses hommes-bêtes périssent entre les crocs de ses Chiens du Chaos.

Lors des rares occasions où il a été découvert, Khazrak a toujours su défaire ses poursuivants, qu’il s’agisse de troupes d’état, de templiers du Loup Blanc ou de mercenaires en quête de l’énorme récompense offerte pour sa tête. A plusieurs reprises, la chasse a été menée par le Comte Boris Todbringer en personne, et ce dernier est même parvenu à piéger Khazrak près du village d’Elsterweld. Lors de la bataille qui suivit, Khazrak perdit un œil sous les coups du Croc Runique du comte, et ne dut sa survie qu’à l’attaque de son Chien du Chaos Gueule Rouge contre la monture de son ennemi. L’œil de Khazrak n’a jamais complètement cicatrisé, et aujourd'hui encore il suinte constamment un mélange de sang et de pus.

Un tel handicap se serait normalement révélé insurmontable dans une culture aussi brutale que celle des hommes-bêtes, mais la blessure de Khazrak ne fit que le rendre plus féroce et plus prudent, et il jura de se venger. Il complota, échafauda des plans pendant des mois, et les mit en œuvre lorsque l’occasion idéale se présenta. Montant une série d’embuscades, il attira le comte et son armée vers Norderingen. Faisant demi-tour dans la nuit, Khazrak et sa bande surprirent le détachement impérial alors qu’il se préparait à lever le camp à l’extérieur du village. Le Borgne se fraya un chemin au travers des soldats de Middenheim pour affronter le comte, le jeta à bas de sa monture, l’immobilisa et, lentement, lui creva un œil du bout de sa corne. Comme il l’avait fait pour Graktar, il laissa son adversaire en vie, et certains pensent qu’il aime à se mesurer à Todbringer par goût du défi. Depuis ce jour, le Comte Électeur a augmenté la récompense offerte pour la mort de Khazrak, qui s’élève à présent à dix mille couronnes d’or. Il a failli attraper le Seigneur des Bêtes quelques mois plus tard, mais celui-ci lui a échappé de justesse. En revanche, Boris Todbringer a abattu Gueule Rouge et a pendu son cadavre aux murailles de Middenheim. Khazrak est actuellement en train d’élaborer un moyen de laver cet affront à son honneur.

Même les immenses richesses placées sur sa tête n’ont pas amélioré les succès des chasseurs, et les rares mercenaires à être revenus l’ont fait les mains vides. Khazrak demeure une menace constante pour le nord de l’Empire, et chaque année son territoire s’agrandit, des villes et des villages de plus en plus éloignés de la Drakwald sont rayés de la carte sous ses embuscades meurtrières et soigneusement planifiées. »

Source

Livre d'Armée Bêtes du Chaos