Engra Morte-Epée

De Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum
Engra Morte-Épée

Engra Morte-Epée est l’un des plus célèbres généraux des Hordes du Chaos et son souvenir fait encore trembler les plus courageux des hommes de la Mère Patrie.

Engra Morte-Epée naquit dans la tribu des Sarls en 1897. A cette époque, l’Ombre du Chaos atteignait des régions qu’elle n’avait encore jamais touchées et la corruption du chaos se fit de plus en plus importante dans toute la Norsca sauf peut-être dans les régions les plus montagneuses et les plus méridionales. Les guerres entre les tribus nordiques rythmèrent sa vie et il devient le guerrier le plus redoutable de la tribu des Sarls. Une vague du chaos fit s’affronter les Sarls à la Suite d’Alberich Hellblade, champion du Chaos universel. Alors qu’il se battait contre Engra et que celui-ci prenait l’avantage, le champion du chaos articula une phrase au sens énigmatique “Tu ne peux pas gagner. Si tu me terrasses, je deviendrai bien plus puissant que tu ne peux l’imaginer”. Engra ne chercha pas à comprendre, voyant Alberich sans protection, il lui trancha la tête. Il s’approcha alors du corps d’Alberich mais il ne trouva qu’une armure vide. Perplexe il prit l’épée, c’est alors que des sentiments de colère, de plaisir, de vie et de mort des âmes de toutes les victimes de l’arme le submergèrent. Au Nord, il vit alors un oeil unique flamboyant et prit la route, inexorablement attiré par les rayons irradiants son corps. On n’entendit plus parler d’Engra pendant 66 ans. Quand il revint parmi les siens, il ne fit aucune concession, il tua le nouveau chef ainsi que toute sa garde personnelle et se proclama Engra Morte-Epée, champion des Dieux et souverain des Sarls. Armé de la Lame des Milles Enfers et de bien d’autres trésors portant le signe de la croix à huit branches, personne n’osa s’opposer à lui. La puissance de sa suite augmenta au fil du temps jusqu’à l’été 2001, où allié aux autres forces du Chaos, il dévasta le nord de l’Empire et de Kislev puis reparti vers les désolations nordiques comme guidé par une voix qui avait surgie de nulle part.

A la fin de l’année 2302 du calendrier impérial, le siège de Praag qui durait depuis bientôt un an réunit de nombreux champions du Chaos : Arbaal l’Invincible, Asavar Kul, l’Elu des Dieux, Valnir, le Moissonneur, Engra Morte-Epée, Champion des Dieux, Warlock, le Destructeur et bien d’autres encore. Engra Morte-Epée, venu du nord-ouest, avait déjà repoussé une faible armée kislévite pour arriver jusqu’à Praag. Le plan des forces du Chaos était simple, maintenant que la famine et la peste avaient affaiblis les kislévites, Arbaal qui commandait les légions démoniaques devait se charger d’attaquer les fortifications tandis qu’Asavar Kul menait les troupes du Chaos contre les chevaliers kislévites qui tentaient de sortir de la cité. Engra, quant à lui, s’occupait de maintenir l’ordre dans l’arrière garde des armées chaotiques.

Durant l’hiver, les murs de Praag cédèrent et toute la horde du Chaos se rua dans la cité. Engra lui aussi chargea… La bataille fut âpre mais les kislévites n’avaient aucune chance… Alors que la bataille prenait fin, Engra pointa son épée vers le nord, invoqua les Quatre Grandes Puissances du Chaos et quelques instants plus tard un puissant vent sombre se mit à souffler sur la ville. Les pierres et les hommes se tordirent et ne devinrent qu’un dans des hurlements de douleur. Praag devint un avant-goût de ce qui attendait le Vieux Monde sous la domination du Chaos.

La Horde du Chaos prit alors la route de la capitale Kislev. C’est à ce moment que le Ar-Ulric Kriestov, qui avait mené une armée constituée exclusivement de cavaliers mais qui, malheureusement était arrivé trop tard à Praag, prit la décision de tuer celui qui était déjà surnommé le Tombeur de Praag. Bien qu’affamées et affaiblies par leur bataille au port d’Erengrad et leur longue marche jusqu’à Praag, les cavaliers kislévites et impériales galvanisées par le Ar-Ulric poursuivirent et chargèrent la Suite du Champion des Dieux. C’est sur la rive sud du Linsk, non loin de la cité des cauchemars, qu’Engra rencontra Kriestov, le chef de l’Eglise Ulricaine.

Le temps sembla se figer à l’instant où les deux généraux se défièrent. Les armées chargèrent et Engra dégaina son épée démoniaque d’où jaillir des gerbes d’électricité. L’épée se mit à rugir dès les premiers coups que le champion chaotique asséna au Ar-Ulric. Bien que blessé, le Ar-Ulric répliqua d’un coup de son marteau runique qui fit tomber Engra comme si une dizaine de loups venaient de lui sauter à la gorge. Saisissant sa chance le prêtre guerrier écrasa le champion chaotique sous les sabots de son destrier. Ainsi disparut Engra Morte-Epée, Champion des Dieux, Tombeur de Praag. A la grande stupéfaction de Kriestov, il ne restait plus de lui qu’une armure vide et l’épée qui furent emportées par le Linsk.


Après la défaite du Chaos aux portes de Kislev, la ville de Praag fut brûlée et rasée par le Tzar Zoltan mais on dit que les âmes des défunts ne trouvèrent jamais le repos.

=Source

Background développé par Benoît "Dreadaxe" Dumeaux et Quentin "CanardWC" Gidon pour ce document http://dreadaxe.pagesperso-orange.fr/Engra%20Morte%20Epee.pdf