Ouvrir le menu principal

Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum β

Le Maître du Changement, le Grand Conspirateur, le Maître du Hasard, l’Architecte du Destin

Ne demandez pas quelle créature crie la nuit. N'interrogez pas celui qui vous attend dans l'ombre. C'est mon cri qui vous réveille la nuit, et mon corps qui se tapit dans l'ombre. Je suis Tzeentch et vous êtes Ma marionnette qui danse à ma convenance…

Description

Tzeentch est le Maître de la Magie, Celui Qui Murmure les Mots de Pouvoir et le Maître du Changement. Royal et horrible à la fois, il tire les ficelles de la magie et du destin depuis son royaume, scrutant l'écheveau du futur et du passé pour manipuler le monde à sa guise. C'est le plus généreux des dieux du Chaos, accordant des faveurs à tous ceux qui en demandent, mais le prix de ses présents est le pire qui soit. Il est le maître du mensonge et du subterfuge, des pouvoirs secrets qui agissent en coulisse, des sinistres pactes et des marchés de dupe. Tzeentch est la plus grande source de magie du Chaos, et nombre de ses serviteurs sont des magisters noirs ou des individus qui jouent avec les forces occultes. Même ceux qui se détournent de lui le reconnaissent comme une source primordiale de magie.


Tzeentch est représenté sous une forme énorme et grossièrement humanoïde pourvue de membres dégingandés. Il n'a pas de tête et son visage est placé directement sur son torse. Deux "cornes" flexibles, constamment agitées et terminées par des visages, ornent ses épaules. Quand Tzeentch parle, les deux visages expriment simultanément leur désaccord et leur approbation, et celui qui l'écoute en est troublé et parfois au bord de la folie. Toutefois, en tant qu'incarnation du changement, Tzeentch peut adopter la forme de son choix, et ceux qui ont des visions de lui ont du mal à décrire en détail ce qu'ils ont vu. Son domaine au sein des Royaumes du Chaos est fluide et en perpétuelle mutation, et le temps et l'espace semblent s'y étirer et couler comme de la cire chaude.


Les véritables desseins de Tzeentch sont impénétrables. S'il cherche à dominer le monde, ses méthodes sont pour le moins indirectes, et il semble qu'il préfère utiliser autrui en tant que pion pour mener ses plans à bien. Tzeentch aime corrompre des mortels en leur attribuant des pouvoirs trop puissants pour eux, en particulier les magisters, les prêtres et autres utilisateurs de magie. Aux mortels qui n'ont pas le don de la magie, Tzeentch promet des connaissances secrètes et des moyens d'abattre leurs rivaux.


A l'exception notable de Nurgle, Tzeentch voit les autres dieux du Chaos comme des forces du changement, et par conséquent, il se satisfait de les laisser exister sans vraiment leur nuire. A ses yeux, Nurgle est une force de stagnation opposée aux buts du Seigneur du Changement. Par conséquent, les adorateurs de Tzeentch sont souvent aux prises avec ceux de Nurgle.


Tzeentch est universellement reconnu comme l'Effroyable Dieu de la Magie. Il est associé à tous les magiciens, et aussi à ceux qui cherchent le pouvoir pour assouvir leurs desseins personnels. Tzeentch se moque bien de qui l'invoque, tant que cette personne est prête à passer un pacte faustien qui lui permettra de gagner pouvoir et connaissances magiques en échange de sa volonté et de son âme.


Symbole

Le symbole de Tzeentch est une sphère encadrée par un sceau étrange et sinueux, bien que ses adorateurs se servent parfois de l'oeil qui voit tout, un symbole approprié pour l'Architecte du Destin. Les magiciens reconnaissent sa puissance magique et redoutent son pouvoir sinistre. Ceux qui regardent ce symbole trop longtemps jurent qu'il se convulse et palpite sous leurs yeux, un spectacle qui risque à long terme de susciter la folie.


Les couleurs de Tzeentch sont vives et criardes, avec un accent particulier sur le jaune éclatant, le bleu scintillant et l'or. Ses adorateurs revêtent des vêtements et armures complexes et baroques, recouverts de son symbole et d'autres runes occultes. Contrairement à la plupart des autres êtres du Chaos, les disciples de Tzeentch sont souvent étonnamment propres et luisent d'un éclat impie quand la lumière impromptue du soleil vient rebondir sur le métal poli et les couleurs vives de leurs vêtements et de leurs armures.


Les oiseaux de toutes sortes, et en particulier les vautours et les condors, sont sacrés pour Tzeentch. Certaines des mutation, aime particulièrement infliger à ses adorateurs consistent a former leur tête en celle d'un aigle difforme, à leur conférer des ailes multicolores, ou à changer leurs mains et leurs pieds en serres recourbées.


Règles

Toujours changeants, imprévisibles à l'extrême, les préceptes de Tzeentch sont difficiles à appréhender. Malgré tout, i1 y a certaines choses que Tzeentch exige toujours de ses adorateurs.

o Le changement est la seule constante en ce monde. Celui qui y résiste encourt le courroux de Tzeentch.

o La magie est la plus grande force du changement et il faut en étudier les techniques dès que possible.

o Apporter le Chaos à un pays et à ses habitants, c'est invoquer le changement. Ébranlez les fondations de la loi et de l'ordre des l'occasion s'en présente.

o Rejetez les coutumes du passé et adoptez-en de nouvelles en permanence.


Sources

  • Warhammer JDR - Le Tome de la Corruption