Ouvrir le menu principal

Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum β

Le Mootland

Nom officiel: grand comté du Mootland; «Mootland» ou «le Moot» pour les halflings

Souverain: Comtesse Électrice Hisme Coeurvaillant, doyenne du Moot des halflings

Gouvernement: démocratie représentative. Conseils d'élus et assemblées communales

Capitale : Eicheschatten

Villes franches : toutes

Exportations principales: tabac, bière, conserves de viande et poisson, fromages


Description

Situé sur les terres apparemment les plus fertiles de tout l'Empire, le Mootland est composé de parcelles d'Averland et du Stirland qui ont été arrachées à leur souverain sur un accès de colère de l'Empereur Ludwig le Boursouflé et transformées en province électorale gouvernée par les halflings. Le Moot est une terre composée de vallons et de pâturages s'élevant progressivement jusqu'aux collines de Feuilleverte au sud-est, endroit où les fermiers cultivent de nombreuses variétés de tabac, comme le «Brouillard carmin»,le «Mélange choisi de l'Aver» et le «Fumigator», connu pour être tout sauf doux. La plus grande partie du pays est découverte, avec quelques bosquets de chênes, de hêtres, d'ormes et de saules disséminés non loin des cours d'eau. Les deux seules forêts importantes sont le bois Gourd et la mystérieuse forêt d'Altern. Tandis que la province est irriguée dans sa moitié sud par le bief de l'Aver, le bief Bleu et l'Aver, les chutes d'eau régulières garantissent de bonnes récoltes chaque année à travers l'ensemble du Moot. Le Mootland est divisé en trois régions principales, quatre même, d'après certains halflings.Au sud-ouest de l'Aver, on trouve la marche de l'Aver, qui était jadis une baronnie prospère d'Averland. D'après certains récits du passé, les humains de la marche de l'Aver furent forcés de quitter la région à la pointe de la lance par les troupes de l'Empereur Ludwig quand celui-ci donna les terres aux halflings. Encore aujourd'hui, des voyageurs se rendent ici pour admirer les vestiges des fondations de ces châteaux d'une autre époque, alors que la plupart des pierres ont été emportées pour bâtir de nouvelles constructions, que les halflings du coin présentent comme ayant autrefois appartenu aux humains. S'il est vrai que certaines familles d'Averland de second rang sont restées suzeraines de certaines parties de la marche de l'Aver, les autochtones semblent s'en contreïicher. Les familles lésées insistent de temps à autre auprès de l'Empereur pour que leur soient restitués leurs avantages, mais jusqu'ici, toutes leurs requêtes ont été consignées puis oubliées. La marche d'Aver abrite trois villes principales : Sauerapfel à l'ouest, Eisamholz au centre (qui, d'un point de vue technique, ne fait pas partie de la région) et Dreiflussen au sud-est. D'une culture plus proche de l'Averland que les autres régions de la province, la marche accueille d'importants troupeaux de moutons et de chèvres, alors que l'ouest du pays est connu pour ses pommes. Au nord des rivières, s'étend l'«Auld Styrlande», région du Mootland qui faisait autrefois partie du grand comté du Stirland. C'est vin pays où les communautés fermières alternent avec des bosquets et de petits marais, qui reste l'endroit du Mootland le plus feitile en céréales panifiables. Deux routes y accèdent, aucune ne traversant la région de part en part. La route du Moot quitte Eicheschatten et s'oriente vers l'ouest, où elle rejoint la vielle route des nains au Stirland, plus précisément à Wôrden. L'autre voie est une petite route qui court d'Einsamholz à Pfungzig, en Averland. Ni l'une ni l'autre de ces deux routes ne pourrait passer pour une voie importante, l'essentiel du trafic étant d'ailleurs assuré par les fermiers, les bergers et les marchands qui se rendent à un marché ou l'autre. À l'intérieur du Mootland, les gens voyagent sur des chemins carrossables usés par le temps ou à travers champs. La région du sud-est est ceinturée par la boucle du bief de l'Aver au nord et par sa frontière avec l'Averland au sud. On l'appelle formellement «duché des collines en jachère», titre que lui a donné un seigneur averlander du xic siècle, qui n'a jamais réussi à y faire pousser quoi que ce soit d'intéressant. Dépité, il vendit la région aux halflings peu de temps après la création du Moot par Ludwig. On dit qu'il murmura «bon débarras» lors de la signature. Contrairement à ce noble, les halflings ont toujours su reconnaître un bon terroir et l'exploiter. Ils plantèrent des semis de leurs tabacs préférés, qui poussaient mal ailleurs, le long de la rivière et dans les vallons. Les plants se développèrent si bien que la région est désormais connue sous le nom de «Feuillevertes», ces champs de tabac contribuant énormément à l'économie du Moot. Le gouvernement du Mootland est tellement soucieux d'accroître sa part de marché qu'il dépêche des courtiers à travers tout l'Empire pour distribuer des échantillons gratuits, dans l'espoir que les clients satisfaits voudront s'en procurer d'autres, mais en payant cette fois-ci. Ils mettent surtout l'accent sur la saveur de ce tabac en comparaison de ce qu'ils appellent le «chiendent de Bretonnie».


Source

  • Warhammer JDR Supplément "Les Héritiers de Sigmar"