Collège Flamboyant : Différence entre versions

De Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Couleur :''' Rouge '''Rune Magique :''' Agshy, aussi nommée Aqushy, la clé des secrets
+
Le Collège Flamboyant est le quartier général de l'Ordre Flamboyant, Celui des sorciers qui étudient le domaine du Feu, Ses membres occupent souvent la fonction de sorciers de guerre de l'Empire et sont fréquemment au front. En conséquence, avec le Collège de Jade, c'est de tous les collèges celui dans lequel on trouve le moins de sorciers résidents, à partir du grade de compagnon et au-delà. En revanche, les apprentis y sont plus nombreux qu'ailleurs ; le collège a besoin de remplacer ceux qui tombent au combat et l'Ordre flamboyant jouit de la réputation, tout aussi flamboyante, d'être celui des guerriers qui combattent l'ennemi éternel. À la suite de la Tempête du Chaos, le collège se prépare à subir une ruée de candidats pleins d'espoir.
 +
Le collège est installé au cœur dune large zone de ruines incendiées. La cause de ces incendies est quelque peu mystérieuse ; certains accusent le collège d'avoir commis une erreur, d'autres prétendent que ces ruines résultent d'une attaque des forces du Chaos, tandis que d'autres encore prétendent qu'il s'agit des effets secondaires des défenses mises en place par  le collège pour prévenir une attaque. L'histoire privilégiée par telle ou telle personne en dit long sur l’opinion de celle-ci au sujet des sorciers. Quelle qu'en soit la cause, un incendie ravagea de nombreux bâtiments en ne laissant derrière lui que des ruines hantées et calcinées.
 +
Dans un monde où les fantômes et les démons sont incontestablement réels, les apparitions qui hantent ces immeubles brûlés sont d'une nature bien plus subtile. Les gens qui se trouvent dans les parages ont la sensation d'apercevoir un mouvement du coin de l’oeil mais s'ils essayent de fouiller les lieux, ils ne retrouvent rien. On voit quelques empreintes de pas dans la couche de cendres, partant de nulle part pour s'évanouir dans les airs. Bien que l'incendie ai eu lieu il y a bien des années, ceux qui passent par là retrouvent encore des madriers fumants dans les décombres. Des visiteurs racontent même que toute la zone où ils se trouvaient s'est soudainement enflammée autour d'eux, comme s'ils se retrouvaient à l'époque de la catastrophe. Un certain nombre d'enquêtes magiques n'ont permis de révéler aucune cause à ces phénomènes: il y a des gens qui soupçonnent les sorciers Flamboyants de provoquer eux-mêmes ces manifestations, dans le but de préserver leur intimité.
 +
Le mystère reste entier, mais les gens sont réticents à revenir s'ins¬taller dans ce quartier hanté, qui reste donc inhabité même dans une rue aussi surpeuplée qu'Altdorf. Certains quidams, et certaines créatures, ont découvert que l'existence d'une telle zone leur convient parfaitement, même si cela signifie qu'il leur faut se cacher sous le nez des individus les plus dangereux de la cité.
 +
Le collège lui-même est invisible derrière sa barrière magique. L’endroit où il se situe paraît être un amoncellement de décombres provenant de plusieurs tours incendiées et pratiquement toutes effondrées qui entourent une petite place entièrement détruite par le feu. Lors des journées particulièrement chaudes du cœur de l'été, l'image du collège apparaît parfois comme un mirage dans la brume de chaleur qui s'élève au-dessus de cet endroit. Les habitants du quartier sautent généralement sur l'occasion pour raconter à leurs visiteurs les plus crédules que le Collège Flamboyant parcourt le Vieux Monde en volant et que c'est ainsi que les sorciers se rendent sur les champs de bataille. En réalité, le collège est fermement ancré dans le sol et toute personne bien déterminée à s'y rendre peut traverser la barrière magique.
 +
À l'intérieur, le ciel est d'un noir absolu, car la lumière venant de l'extérieur est complètement occultée. L'air y est alourdi de fumée et des effluves d'innombrables combustions toutes différentes: métal chaud, bois ou charbon en train de se consumer, tissus roussis et même un soupçon de chair brûlée. Le collège est illuminé d'un éclat rouge et tremblotant qui provient des immenses feux allumés au sommet de chacune de ses 21 majestueuses tours. Les personnages qui passent la barrière se retrouvent toujours en face du grand portail, quelle que soit la direction d'où ils sont venus. Ces grandes portes de bronze, trois fois hautes comme un humain et placées au milieu de l'une des murailles du collège, rougeoient à cause de leur chaleur intense. Le seul fait de les approcher demande une certaine force morale, bien que cela n'entraîne aucun dommage réel. Si on les touche à main nue, elles infligent de vives blessures jusqu'à ce que le personnage fasse preuve de suffisamment de bon sens pour s'en éloigner.
 +
Le portier, qui occupe une petite loge à proximité du portail principal, est chargé d'ouvrir à toute personne capable de prouver qu'elle a une raison valable de demander à entrer. Les sorciers Flamboyants sont toujours les bienvenus dans leur propre collège, mais les autres personnages doivent avoir affaire avec quelqu'un qui y vit. Si les personnages ont été invités à une heure bien précise, le sorcier qui les a conviés doit normalement avertir le portier à l'avance. Toutefois, même les sorciers peuvent avoir un trou de-mémoire de temps en temps et les amis arrivent parfois à l'improviste. Ainsi, si les personnages affirment être venus pour rencontrer l'un des sorciers qui résident au collège, le portier envoie l'un des serviteurs demander à celui-ci s'il veut les recevoir. Les personnages illustres et les dignitaires de haut rang sont introduits presque sans aucune question; le portier ne va certainement pas faire attendre l'Empereur ou le grand Théogoniste.
 +
Derrière les portes, les impressionnants bâtiments de pierre rouge du collège sont disposés autour d'une grande cour heptagonale pavée. Il y a une tour à chaque coin et deux tours supplémentaires divisent chaque pan ce l'heptagone par tiers. Au centre de chacun des pans
 +
de l'heptagone s'ouvre une porte qui conduit dans le collège proprement dit ou à l'extérieur dans le cas du portail principal. Ces portes sont toutes de métal forgé et dotées de sept serrures, même si elles ne sont pratiquement jamais verrouillées. Les pierres colorées du pavement forment un schéma représentant sept clés dont chacune pointe vers l'une des portes.
 +
L'intérieur du collège est entièrement fait de pierre. Même les sols et les plafonds sont faits de roches et les meubles de pierre et de métal sont très courants. On peut voir des statues de pierre dans les couloirs qui sont accessibles à tous, avec des bas-reliefs sur les murs. Ces corridors sont illuminés par de grands feux allumés dans des braseros ornementés. Il y a peu de fenêtres et celles-ci servent surtout à évacuer la fumée. La lumière de l'extérieur n'est pas plus brillante que celle qui est dispensée par les braseros intérieurs.
 +
Les appartements privés sont décorés de façon plus variée et ceux qui donnent vers l'intérieur du collège sont dotés de fenêtres vitrées offrant une vue sur le grand atrium intérieur. Partout, l'éclairage est fourni par les feux ouverts et les braseros ; les chandelles sont rares et les lanternes sourdes totalement absentes. Le nombre de feux allumés ça et là rend l'intérieur du collège d'une chaleur oppressante pour la plupart des gens, mais les sorciers Flamboyants trouvent cette atmosphère agréable et c'est de plus en plus vrai à mesure qu'ils gagnent en puissance.
  
 +
==Source==
  
''Éclat brûlant, chaleur et feu,''
+
Warhammer JDR Les Voies de la Damnation II - Les Tours d'Altdorf
 
 
''Consumant tout, détruisant tout,''
 
 
 
''Canalisez bien cette magie,''
 
 
 
''Et gare aux flammes toujours changeantes.''
 
 
 
La magie flamboyante est comme un vent chaud et sec
 
émanant du cœur du désert. Elle s'écoule et fuse
 
comme une flamme, et court comme un incendie sur les
 
sables des déserts et les champs baignés de soleil. Elle est attirée par le feu et la chaleur et tourbillonne en un
 
puissant vortex au-dessus des volcans des [[Montagnes
 
du Bord du Monde]]. Les sorciers Flamboyants ont une
 
réputation de spécialistes du feu ; leur aptitude à lancer
 
des boules de feu et à provoquer des incendies rendant
 
de grands services aux armées. Ils ont tendance à se
 
montrer caractériels, à manifester un tempérament
 
ardent et des émotions vives; un sorcier Flamboyant en
 
colère représente un danger certain.
 
 
 
Les tours du collège Flamboyant sont des merveilles d'architecture. Elles s'élèvent au dessus des toits d'[[Altdorf]], semblables à des colonnes de feu. Elles sont bâties au milieu d'une place noircie, où s'élevait jadis tout un quartier qui fut réduit en cendres par un terrible incendie. Seul le collège resta intact au milieu des ruines.
 
Bien que ses tours ne soient pas aussi hautes que celles du [[Collège Céleste]], elles sont sans doute plus impressionnantes, surmontées par l'éclat surnaturel de grands feux entretenus en permanence.
 
 
 
Les sorciers Flamboyants portent les couleurs du feu: rouge et orange. Ils ont souvent les cheveux roux et portent des tatouages rouges sur les bras et le visage. A mesure qu'ils progressent dans leur art, les sorciers de ce collège reçoivent des clefs symboliques qu'ils pendent à une chaîne de leur ceinture. Le nombre de clefs et le poids des chaînes augmente avec leur niveau de maîtrise.
 
 
 
==Sources==
 
 
 
*Warhammer JDR Royaumes de Sorcellerie
 
*Warhammer Magie
 
  
 
[[category:l'Empire]]
 
[[category:l'Empire]]
 +
[[category:Magie]]

Version du 28 novembre 2008 à 16:42

Le Collège Flamboyant est le quartier général de l'Ordre Flamboyant, Celui des sorciers qui étudient le domaine du Feu, Ses membres occupent souvent la fonction de sorciers de guerre de l'Empire et sont fréquemment au front. En conséquence, avec le Collège de Jade, c'est de tous les collèges celui dans lequel on trouve le moins de sorciers résidents, à partir du grade de compagnon et au-delà. En revanche, les apprentis y sont plus nombreux qu'ailleurs ; le collège a besoin de remplacer ceux qui tombent au combat et l'Ordre flamboyant jouit de la réputation, tout aussi flamboyante, d'être celui des guerriers qui combattent l'ennemi éternel. À la suite de la Tempête du Chaos, le collège se prépare à subir une ruée de candidats pleins d'espoir. Le collège est installé au cœur dune large zone de ruines incendiées. La cause de ces incendies est quelque peu mystérieuse ; certains accusent le collège d'avoir commis une erreur, d'autres prétendent que ces ruines résultent d'une attaque des forces du Chaos, tandis que d'autres encore prétendent qu'il s'agit des effets secondaires des défenses mises en place par le collège pour prévenir une attaque. L'histoire privilégiée par telle ou telle personne en dit long sur l’opinion de celle-ci au sujet des sorciers. Quelle qu'en soit la cause, un incendie ravagea de nombreux bâtiments en ne laissant derrière lui que des ruines hantées et calcinées. Dans un monde où les fantômes et les démons sont incontestablement réels, les apparitions qui hantent ces immeubles brûlés sont d'une nature bien plus subtile. Les gens qui se trouvent dans les parages ont la sensation d'apercevoir un mouvement du coin de l’oeil mais s'ils essayent de fouiller les lieux, ils ne retrouvent rien. On voit quelques empreintes de pas dans la couche de cendres, partant de nulle part pour s'évanouir dans les airs. Bien que l'incendie ai eu lieu il y a bien des années, ceux qui passent par là retrouvent encore des madriers fumants dans les décombres. Des visiteurs racontent même que toute la zone où ils se trouvaient s'est soudainement enflammée autour d'eux, comme s'ils se retrouvaient à l'époque de la catastrophe. Un certain nombre d'enquêtes magiques n'ont permis de révéler aucune cause à ces phénomènes: il y a des gens qui soupçonnent les sorciers Flamboyants de provoquer eux-mêmes ces manifestations, dans le but de préserver leur intimité. Le mystère reste entier, mais les gens sont réticents à revenir s'ins¬taller dans ce quartier hanté, qui reste donc inhabité même dans une rue aussi surpeuplée qu'Altdorf. Certains quidams, et certaines créatures, ont découvert que l'existence d'une telle zone leur convient parfaitement, même si cela signifie qu'il leur faut se cacher sous le nez des individus les plus dangereux de la cité. Le collège lui-même est invisible derrière sa barrière magique. L’endroit où il se situe paraît être un amoncellement de décombres provenant de plusieurs tours incendiées et pratiquement toutes effondrées qui entourent une petite place entièrement détruite par le feu. Lors des journées particulièrement chaudes du cœur de l'été, l'image du collège apparaît parfois comme un mirage dans la brume de chaleur qui s'élève au-dessus de cet endroit. Les habitants du quartier sautent généralement sur l'occasion pour raconter à leurs visiteurs les plus crédules que le Collège Flamboyant parcourt le Vieux Monde en volant et que c'est ainsi que les sorciers se rendent sur les champs de bataille. En réalité, le collège est fermement ancré dans le sol et toute personne bien déterminée à s'y rendre peut traverser la barrière magique. À l'intérieur, le ciel est d'un noir absolu, car la lumière venant de l'extérieur est complètement occultée. L'air y est alourdi de fumée et des effluves d'innombrables combustions toutes différentes: métal chaud, bois ou charbon en train de se consumer, tissus roussis et même un soupçon de chair brûlée. Le collège est illuminé d'un éclat rouge et tremblotant qui provient des immenses feux allumés au sommet de chacune de ses 21 majestueuses tours. Les personnages qui passent la barrière se retrouvent toujours en face du grand portail, quelle que soit la direction d'où ils sont venus. Ces grandes portes de bronze, trois fois hautes comme un humain et placées au milieu de l'une des murailles du collège, rougeoient à cause de leur chaleur intense. Le seul fait de les approcher demande une certaine force morale, bien que cela n'entraîne aucun dommage réel. Si on les touche à main nue, elles infligent de vives blessures jusqu'à ce que le personnage fasse preuve de suffisamment de bon sens pour s'en éloigner. Le portier, qui occupe une petite loge à proximité du portail principal, est chargé d'ouvrir à toute personne capable de prouver qu'elle a une raison valable de demander à entrer. Les sorciers Flamboyants sont toujours les bienvenus dans leur propre collège, mais les autres personnages doivent avoir affaire avec quelqu'un qui y vit. Si les personnages ont été invités à une heure bien précise, le sorcier qui les a conviés doit normalement avertir le portier à l'avance. Toutefois, même les sorciers peuvent avoir un trou de-mémoire de temps en temps et les amis arrivent parfois à l'improviste. Ainsi, si les personnages affirment être venus pour rencontrer l'un des sorciers qui résident au collège, le portier envoie l'un des serviteurs demander à celui-ci s'il veut les recevoir. Les personnages illustres et les dignitaires de haut rang sont introduits presque sans aucune question; le portier ne va certainement pas faire attendre l'Empereur ou le grand Théogoniste. Derrière les portes, les impressionnants bâtiments de pierre rouge du collège sont disposés autour d'une grande cour heptagonale pavée. Il y a une tour à chaque coin et deux tours supplémentaires divisent chaque pan ce l'heptagone par tiers. Au centre de chacun des pans de l'heptagone s'ouvre une porte qui conduit dans le collège proprement dit ou à l'extérieur dans le cas du portail principal. Ces portes sont toutes de métal forgé et dotées de sept serrures, même si elles ne sont pratiquement jamais verrouillées. Les pierres colorées du pavement forment un schéma représentant sept clés dont chacune pointe vers l'une des portes. L'intérieur du collège est entièrement fait de pierre. Même les sols et les plafonds sont faits de roches et les meubles de pierre et de métal sont très courants. On peut voir des statues de pierre dans les couloirs qui sont accessibles à tous, avec des bas-reliefs sur les murs. Ces corridors sont illuminés par de grands feux allumés dans des braseros ornementés. Il y a peu de fenêtres et celles-ci servent surtout à évacuer la fumée. La lumière de l'extérieur n'est pas plus brillante que celle qui est dispensée par les braseros intérieurs. Les appartements privés sont décorés de façon plus variée et ceux qui donnent vers l'intérieur du collège sont dotés de fenêtres vitrées offrant une vue sur le grand atrium intérieur. Partout, l'éclairage est fourni par les feux ouverts et les braseros ; les chandelles sont rares et les lanternes sourdes totalement absentes. Le nombre de feux allumés ça et là rend l'intérieur du collège d'une chaleur oppressante pour la plupart des gens, mais les sorciers Flamboyants trouvent cette atmosphère agréable et c'est de plus en plus vrai à mesure qu'ils gagnent en puissance.

Source

Warhammer JDR Les Voies de la Damnation II - Les Tours d'Altdorf