Ouvrir le menu principal

Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum β

Catégorie:Le déclin des slaans

Avec l’effondrement de leurs Portails Inter dimensionnels – il y a 7000 ans – la civilisation des Anciens Slaans, sur cette planète, toucha à son terme. Leurs descendants, oublièrent progressivement les principes de leur culture, leurs connaissances, puis leurs cités tombèrent en ruines. Les grossières imitations érigées dans leurs anciens sites, ne sont que l’ombre de leur gloire passée. Les Slaans ne pouvaient pas combattre le déclin de leurs connaissances. Leurs philosophies, leur technologie, leurs traditions, se perdaient dans des rituels vides de sens ou étaient ensevelies sous le voile de la légende. Toutefois, les Slaans restaient des créatures à la volonté ferme, résistantes aux attraits du Chaos. Ils conservaient encore quelques éléments de leur puissante magie et ils étaient encore capable de s’opposer aux volontés des créatures de l’espace intermédiaire, maintenant libérées. Ces créatures en venaient à être adorées comme des dieux, les Slaans cherchèrent à les apaiser par des moyens terrestres : par des sacrifices et des rituels magiques extraordinaires. Les Slaans se compromettaient très rarement dans l’adoration des dieux du Chaos ; alors que les autres races subissaient d’atroces mutations physiques, les Slaans n’étaient que très peu affectés.

Les plus grandes menaces contre la civilisation slanne venaient des nouvelles races qui, mutées par le Chaos, gagnaient rapidement en puissance. Elles se terraient à proximité des cités slannes et émergeaient ensuite pour y apporter la destruction sous formes d’épidémies, de feu et de meurtres. Les démentes créatures-lézard avaient progressivement envahi le continent ouest, creusant leur tunnels et, plus récemment, les rejetons des autres créatures du Chaos les avaient rejointes. Le Chaos avait pris position pour lancer son assaut final contre les derniers restes de la civilisation slanne.

Bien qu’ils ignorent ce fait, les plus grands serviteurs du Chaos sont actuellement les humains. Parce que les hommes sont irrésistiblement attirés par le pouvoir, la conquête et la richesse. Aujourd’hui les Slaans voient leur terre envahie par toutes sortes d’humains du continent oriental : des aventuriers venus du Vieux Monde ou de la rude Norsca. Précipité par ces événements, le déclin des Slaans se concrétise rapidement et beaucoup se livrent, maintenant, aux cultes secrets des divinités des Ténèbres.

Le déclin de la civilisation des Anciens Slanns avait laissé les Elfes, les Nains et les Humains, maîtres de leurs propres destins. Les Elfes furent moins contaminés par la pluie de Pierres Distordantes. Quelques uns furent corrompus mais la plupart d’entre eux restèrent fidèles aux idéaux instillés dans leur matrice génétique. Les Nains eurent moins de chance. Moins évolués, ils étaient plus sensibles aux influences de la matière du Chaos et leur personnalité en fut changée d’une façon que les Slaans n’avaient pas prévue. Mais le plus mauvais sort était réservé aux Humains, les Pierres Distordantes les affectèrent avant que l’humanité ait pu se développer au delà du stade de l’inconscience animale.

Ce qui est vrai pour les races en cours de développement l’est, en fait, pour toutes les créatures du monde. L’hérédité de chacune des créatures fut contaminée par le Chaos. Cette contamination qui, toujours, se traduit un jour ou l’autre par une certaine corruption mentale, ou par des mutations physiques. En ce qui concerne l’Humanité, le frisson de Chaos a amené certaines choses qui se sont avérées favorables : mais le cœur des hommes renferme un péril caché, une propension au mal qui sonnera le glas de l’espèce aussi sûrement que les plus manifestes des maléfices qui rôdent dans les forêts et les montagnes.

Source

Cette catégorie ne contient actuellement aucune page ni fichier multimédia.