Ouvrir le menu principal

Warhammer - Age of Sigmar - Lexicanum β

Bretonnien

Contrairement à l'Empire, la Bretonnie est presque exclusivement peuplée d'humains. Les nains descendent des montagnes pour commercer et les elfes des mers ont leur propre enclave à L'Anguille, mais on peut voyager pendant des jours au cœur du pays sans en croiser un seul. Les halflings sont encore plus rares, ceux que l'on rencontre provenant de l'Empire.


Bien que les Bretonniens soient très différents les uns des autres, comme tous les humains d'ailleurs, on retrouve chez la plupart d'entre eux un trait commun, quasi national. En effet, ils vivent dans et pour l'instant présent, ce dont ils tirent une fierté certaine.


Cela ne veut pas dire que tous sont des hédonistes éhontés, faisant la fête nuit et jour, même si certains membres de 1a noblesse rentrent bien dans cette catégorie. En réalité, cela signifie qu'aux yeux d'un 13retonnien, ce qui compte est ce due vous faites maintenant, pas ce que vous pourrez ou ne pourrez pas faire plus tard. Un cordonnier bretonnien consciencieux peut très bien passer la nuit à s'assurer que la paire de chaussures qu'il fabrique est aussi parfaite que possible. Les actes des chevaliers bretonniens sont toujours choisis avec soin, pour rester en accord avec l'honneur. Le paysan bretonnien s'efforce de terminer ce qu'il a à faire pour la journée, plutôt que d'accumuler les soucis pour le lendemain.


Les Bretonniens ne se soucient pas des conséquences de leurs actes. Quand les retombées se présentent à eux, ils les gèrent dans le même esprit. Rares sont ceux qui perdent leur temps à se plaindre de l'injustice de l'existence. La plupart considèrent même avec dédain ceux qui prennent leurs dispositions pour affronter les années. Personne ne sait ce que l'avenir réserve, c'est pourquoi celui qui oublie de faire de son mieux aujourd'hui, afin de se préparer pour un lendemain qui peut ne jamais se présenter, ne cherche qu'un prétexte pour se défiler.


D'une manière plus générale, on peut dire que les Bretonniens ne sont pas du genre à investir pour l'avenir. Les grandes demeures sont bâties pour être vues au plus vite, et non pour accroître la fortune de leur propriétaire. De même, les réformes sociales ne sont pas très populaires, car leurs bénéfices ne concernent que l'avenir et occultent ce qu'il est nécessaire de faire aujourd'hui. Le Bretonnien préfère nourrir l'affamé plutôt que de chercher à endiguer les causes de la famine une bonne fois pour toutes.


Cette attitude est soumise à de vives critiques, notamment de la part des citoyens impériaux, qui voient là me certaine arriération. Alors que les armées de l'Empire combattent au canon et au mousquet, les Bretonniens sont restés aux chevaliers et au trébuchet. De même, l'imprimerie a révolutionné l'Empire, alors que la plupart des livres sont toujours manuscrits en Bretonnie. En revanche, on ne peut nier que le fruit du travail des artisans bretonniens est généralement supérieur à celui de l'Empire. Le forgeron bretonnien vit pour concevoir les meilleures épées, et non pour en tirer le plus d'argent possible. L'aventurier est souvent la parfaite illustration de l'esprit bretonnien. C'est pourquoi la nation produit bien plus de bourlingueurs que ce que l'on pourrait croire.


Il existe des exceptions, notamment chez les commerçants. En effet, nombreux sont les Bretonniens plus prévoyants que la moyenne qui se tournent vers le commerce, presque malgré eux, car il leur arrive souvent d'avoir des excédents à vendre quand d'autres n'ont plus rien. Ainsi, les commerçants et marchands sont généralement peu considérés des Bretonniens, mais ils sont également bien plus riches que beaucoup de leurs compatriotes.


Source

Warhammer JDR - Les Chevaliers du Graal